Choisir sa doudoune

14 octobre 2017

La fabrication de nos doudounes est un sujet auquel je voulais m’attaquer depuis longtemps… J’ai enfin pris le temps de faire des recherches plus poussées pour dénicher des marques proposant des doudounes et parkas éco-responsables.

 

LES PROBLEMES

Ces produits posent principalement deux problèmes : celui des cols en vraie fourrure, dont on a beaucoup parlé, et celui du garnissage en duvet ou en plumes (pour rappel le duvet provient du ventre et du dessous des ailes des oiseaux, les plumes recouvrent les autres parties du corps). En ce qui concerne la fourrure, le mieux est de ne pas se fier aux étiquettes et d’utiliser des astuces pour savoir s’il s’agit de vraie ou fausse fourrure (comme bien brûler un poil et voir si ça sent le cheveu brûlé ou planter une aiguille dans la base et voir si le cuir résiste). On peut aussi éviter d’en acheter.

C’est sur le deuxième élément, le rembourrage, que je vais m’attarder. Vous avez peut-être entendu parler du scandale autour de la marque Moncler en Italie, en 2014. Un reportage chez un fournisseur en Hongrie montrait des oiseaux plumés vivants. Les plumes leur sont arrachées dans le cou, le dos et sur la poitrine. Les oies sont recousues à vif lorsqu’elles sont blessées, puis recouvertes d’antiseptique pour éviter les infections. Moncler préférait délocaliser sa production en Europe de l’Est alors qu’en Italie elle aurait pu mieux contrôler les conditions d’élevage. Ne parlons pas de la marge de la marque qui vend une doudoune entre 500 et 2 500 € alors que le prix de fabrication est d’environ 40 €…

Le plumage sur des animaux vivants est interdite depuis 1999 en Europe. Or elle est encore très répandue dans les principaux pays producteurs que sont la Hongrie, la Pologne et la Chine. La France fournit aussi de nombreuses marques. Peut-on alors se fier au duvet « made in France » ? J’ai vu un reportage sur la marque Triple Zero. Elle récupère les plumes sur des animaux morts, sauf qu’il s’agissait d’oies gavées pour le foie gras. On est loin de l’éthique selon moi, même si ce sont des méthodes dites « traditionnelles ».

Qu’en est-il du duvet de canard alors ? On connaît les fameuses doudounes à 60€ d’Uniqlo, déclinées en version chic pour Comptoir des Cotonniers sous la gamme « Mademoiselle Plume » (fabriquées en Chine). Il s’agit de duvet de canard, d’origine chinoise selon mes infos. Ça pourrait sembler être une alternative : on ne plume pas ces animaux en principe. Sauf que les éleveurs pourraient tout de même y être incités, et que de nombreux canards souffrent comme les oies de maltraitance (j’ai envoyé un mail à Uniqlo qui m’a répondu que leurs duvets et plumes étaient collectés sur des animaux non vivants, mais comment être sûrs… ?).

 

COMMENT CHOISIR

Que faire alors si on a envie d’avoir chaud cet hiver mais de ne pas financer des marques peu respectueuses du bien-être animal ? Deux solutions : suivre les labels garantissant des plumes responsables, ou choisir des matières synthétiques comme le polyester recyclé.

  • LES LABELS

téléchargementIl existe deux principaux labels qui garantissent que les oies ou canards ne sont pas déplumés vivants. Le label Responsible Down Standard (RDS) a été créé en 2014 par l’ONG Textile Exchange et la marque The North Face. Il garantit que les duvets et les plumes viennent de canards et oies bien traités sur toute la chaîne d’approvisionnement et que les plumes ne soient pas issues d’une chaîne de gavage. Des audits sont menés par un organisme indépendant. Vous avez toutes les marques labellisées ici, parmi lesquelles C&A et récemment United Colors of Benetton.

logo_tdsLe deuxième label est le Global Traceable Down Standard (Global TDS). Il a été créé en 2015 par l’organisme de certification NSF International et la marque Patagonia, qui travaille sur le sujet du duvet depuis 2007 et a développé son propre standard en 2014. Le Global TDS offre davantage de garanties que le RDS. Comme lui, il garantit que les oies ou canards ne sont pas déplumés vivants et non issus d’une chaîne de gavage, et ce sur toute la chaîne d’approvisionnement. Mais les audits indépendants sont aussi menés dans la ferme des parents, où les animaux vivent longtemps (environ 4 ans). De plus, des plumes « conventionnelles » ne doivent pas être mélangées aux plumes durables. 

Bonne nouvelle : le RDS et le Global TDS devraient fusionner dans un unique label regroupant les principes de ces standards. Attention, ces labels ne garantissent en rien de bonnes conditions sociales de fabrication.

 

  • LES FIBRES SYNTHETIQUES OU VEGETALES

C’est toujours le même débat entre matières animales et fibres synthétiques. Ces dernières peuvent avoir des effets dévastateurs sur l’environnement, et donc aussi sur les animaux. Ainsi quand on lave un vêtement en matière synthétique (surtout en acrylique), de petites particules se détachent et vont dans les océans. C’est comme ça que l’on retrouve ces microfibres de plastique dans le tube digestif des tortues et autres animaux marins.

Les marques vegan ou souhaitant garantir des conditions de fabrication éthiques se dirigent pour la plupart vers du polyester recyclé. Je ne me prononcerais pas sur le fait que les fibres synthétiques peuvent apporter ou non autant de chaleur que les plumes : il y a débat, il faudrait donc expérimenter ! Je peux peut-être vous conseiller d’aller vers la marque Patagonia si vous rechercher du synthétique bien chaud, vu toutes les matières innovantes qu’elle propose. Autre alternative au duvet, végétale celle-là : la fibre kapok, à base de fibres de palme, qui ne demande aucun engrais ou pesticide. Très isolante, imperméable et hypoallergénique, elle est pour le moment surtout utilisée pour les couettes et oreillers.

J’ai donc fait ma petite enquête et déniché 12 marques éco-responsables. Deux proposent des plumes ou du duvet, dix des matières synthétiques (essentiellement du polyester recyclé). Quatre sont certifiées vegan. Les voici !

 

LES MARQUES

 

PLUMES ET DUVET

patagoniaPATAGONIA

Matières : plumes traçables certifiées « Global TDS » (c’est clairement LA marque la plus avancée sur le sujet), polyester recyclé, et matières techniques. La marque propose de nombreux modèles sans duvet.

Fabrication : la marque est active sur le sujet. Certaines de ces usines sont certifiées Commerce équitable. Membre de la Fair Labor Association, elle lutte pour la mise en place d’un salaire vital (et pas seulement un salaire minimum) dans les pays où elle opère. Mais elle reconnaît qu’il reste beaucoup de travail pour arriver à cet objectif dans l’ensemble de sa supply chain.

Dispo sur le site ou sur Reformation.

 

 

 

 

nau-doudouneNAU

Matières : duvet recyclé (provenant surtout de couettes et coussins)

Fabrication : Californie pour le duvet recyclé. (en attente d’une réponse de la marque pour la fabrication)

 

 

 

 

 

 

 

 

SYNTHÉTIQUE

ARMED ANGELS-doudouneARMED ANGELS

Matières : polyester recyclé, tencel.

Fabrication : Chine (la marque est membre de la Fair Wear Foundation)

Dispo sur le site.

 

 

 

 

 

 

 

Embassy-EMBASSY OF BRICKS AND LOGS (vegan)

Matières : polyester recyclé (ThermoreTM). Marque vegan approuvée par PETA.

Fabrication : Chine dans des conditions de travail équitables : la marque affirme travailler avec des fournisseurs garantissant de bonnes conditions de travail et aller au-delà des certifications en dialoguant avec les travailleurs.

Dispo sur Everybody agrees et sur Le shop vegan

 

 

 

 

 

 

 

Bonobo-doudouneBONOBO

Matières : polyester recyclé (gamme Instinct)

Fabrication : aucune garantie, mais si on a un petit budget cela reste un bon choix.

Dispo sur le site.

 

 

 

 

 

 

 

ecoalf-doudouneECOALF

Matières : nylon recyclé, provenant de filets de pêche.

Fabrication : (en attente d’une réponse de la marque)

Dispo sur le site.

 

 

 

 

 

 

 

bleed-doudoune-ethiqueBLEED (vegan)

Matières : polyester recyclé. Marque certifiée vegan par PETA.

Fabrication : 80% en Europe, 20 % en Asie, dans des usines certifiées GOTS (bonnes conditions sociales et environnementales).

Dispo sur le site.

 

 

 

 

 

 

 

EKYOG-doudouneEKYOG

Matières : polyester recyclé, teinture certifiée Oeko-Tex.

Fabrication : éthique (pays non précisé, dommage).

Dispo sur le site ou sur Place des tendances.

 

 

 

 

 

 

 

vauteVAUTE (vegan)

Matières : fibres recyclées, doublure zero waste. Marque certifiée vegan par PETA.

Fabrication : USA de manière éthique.

Dispo sur le site.

 

 

 

 

 

 

 

SKUNKFUNK-doudoune-ethiqueSKUNKFUNK

Matières : polyester recyclé.

Fabrication : marque certifiée Fairtrade et GOTS (usines en Chine et Inde certifiées, celles en Espagne et au Portugal en cours).

Dispo sur le site.

 

 

 

 

 

 

 

langerchenLANGERCHEN

Matières : coton, polyurethane

Fabrication : Chine, dans la propre usine de la marque certifiée GOTS (bonnes conditions sociales et environnementales).

Dispo sur le site ou sur Loveco.

 

 

 

 

 

 

 

Hoodlamb-doudouneHOODLAMB (vegan)

Matières : Thermore® Ecodown®, une matière isolante en fibres recyclées, chanvre (leur marque de fabrique !), coton bio, polyester recyclé. La marque vient de lancer une parka dont la fausse fourrure synthétique (doublure et col) est composée de PET recyclé.  Teintures certifiées GOTS. Marque certifiée vegan par PETA (la marque est aussi engagée avec Sea Sheperd). Pratique : vous avez des indications sur la résistance à la chaleur ou au vent à côté de chaque produit.

Fabrication : Chine dans une usine familiale, de manière éthique selon la marque.

Dispo sur le site ou Loveco.

 

 

 

 

 

Save-the-duck-doudoune-ethiqueSAVE THE DUCKS (vegan)

Matières : la marque a inventé une technologie, PLUMTECH®, fabriquée à partir de polyester recyclé, qui serait aussi efficace que le duvet. Marque certifiée vegan par PETA.

Fabrication : Chine, dans des usines certifiées BSCI (entreprises engagées à améliorer les conditions de travail dans leurs chaînes d’approvisionnement), Bluesign® et Oeko-Tex® (pas de substances chimiques dangereuses).

Dispo sur le site.

 

 

 

 

 

●●●

De votre côté, privilégiez-vous les doudounes avec duvet ou bien les matières synthétiques ?

Si vous avez aimé cet article je vous invite à le partager ! C’est important que le plus de monde possible soit au courant que des alternatives existent 🙂 !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply pivoine 15 octobre 2017 at 09:15

    Merci beaucoup pour cet article ! Très documenté.
    Ma stratégie pour cet hiver, c’est de ne pas acheter de vêtements, mais cet article pourrait me servir plus tard.

  • Reply Cosima 16 octobre 2017 at 14:19

    Très bonne idée cet article!
    Connaissez-vous le site de Gudrun Sjöden? https://www.gudrunsjoden.com/fr
    Elle propose également des doudounes en polyester et duvet recyclés.
    On aime ou pas son style suédois très coloré… mais il y a une véritablei démarche écologique et éco-responsable.
    J’ai déjà acheté un pull en alpaga sur son site et pas de déception.

  • Reply Zoé 21 octobre 2017 at 10:11

    Merci pour cet article qui m’intéresse beaucoup ! J’étais justement à la recherche d’une alternative à l’approche de l’hiver.

  • Reply Alycianne Gutierrez 6 novembre 2017 at 11:57

    J’ai testé une doudoune Hoodlamb à la veggie world et c’est vraiment une marque de super qualité. J’ai déjà une ancienne doudoune donc pour l’instant je m’abstient, mais lorsque celle-ci aura fait son temps, je me dirigerais à coup sûr vers une doudoune Hoodlamb :).

  • Laisser un commentaire