Que penser de l’initiative #GoForGood des Galeries Lafayette ?

30 septembre 2018

Je vous reparle enfin de l’initiative Go for Good des Galeries Lafayette… Lors de la soirée de lancement j’ai pu revoir les copines Louise d’Alias Louise Blog et Camille de The green eyes et pu rencontrer l’inspirante d’Ana de Green Baby Circus ! Et… on a eu le plaisir d’échanger avec la marraine de l’événement, la papesse du luxe éthique et vegan, Stella McCartney ! C’était dingue de pouvoir lui parler (le champagne a bien facilité les choses pour tout vous dire !), elle est adorable.

Go for good en bref

• C’est un mouvement pour une mode plus responsable lancé, donc, par le groupe Galeries Lafayette. En magasin, les produits sont identifiés « Go for good » avec des étiquettes violettes et des événements sont organisés, et ce jusqu’au 10 octobre à Paris et dans les autres magasins.

500 autres marques ont été sélectionnées pour certains de leurs produits (mode, accessoire, beauté, maison, bijouterie, food) et une zone au 2ème étage du magasin de Paris regroupe plein de marques, qui sont – elles – éthiques de manière globale. Ce sont les images que je vous ai mis ci-dessous !

• Pour rentrer dans la sélection, le produit doit remplir au moins un critère : environnemental (matières écolos et procédés de fabrication, par exemple le délavage durable des jeans), social (équitable, solidaire etc.) ou fabrication française (au moins 50%).

• Une démarche rare et intéressante : le groupe a choisi de communiquer sur ses limites et sur le fait qu’il était loin de la perfection. En effet, l’initiative ne concerne qu’une sélection de produits, ne garantit pas l’exemplarité des marques et remplir un des critères suffit pour être identifié comme tel. La démarche ne se prétend pas révolutionnaire, le but est de lancer un mouvement chez les marques pour plus de durabilité.

Alors, vraie avancée ou greenwashing ?

• Et bien, enfin une initiative d’ampleur dans un magasin à forte visibilité ! Vitrines dédiées, grosses étiquettes et communication imposante autour de l’événement : les clients (et passants) ont quand même de bonnes chances de ne pas passer à côté. Je trouve ça super qu’un grand magasin affiche en grand son engagement pour une mode durable, car la sensibilisation se fait alors à grande échelle et on gagne un peu de temps hein… On ne parle plus des Galeries, on parle de sensibiliser les gens au fait que oui la mode pollue et qu’adopter une consommation plus raisonnée est souhaitable pour l’avenir de l’humanité ! L’initiative a aussi été l’occasion pour certaines marques de lancer pour la première fois des produits responsables : c’est notamment le cas de Claudie Pierlot qui a lancé une collection capsule.

• Maintenant, ce qui me dérange un peu (mais c’est difficile de faire autrement), c’est qu’au final, ce sont les marques qui sont mises en avant si on ne se renseigne pas vraiment sur la démarche précise des Galeries (je parle des marques qui ne sont pas globalement responsables, exemple au hasard : Zara ;)). Les Galeries précisent bien que ce ne sont pas les marques qui sont identifiées, mais les produits. Or j’ai peur que les gens identifient dorénavant la marque comme éthique dans son ensemble. Par exemple, sont identifiées « Go for good » dans la liste des marques à l’entrée de l’étage American Vintage (pour certains produits en coton bio), Ba&sh (des produits en coton bio ou certifiés Oeko-Tex Standard 100 = non-toxiques), Zadig & Voltaire (certains produits en coton bio, fabrication française), et même Zara et Cos (du coton bio, du tencel, du cuir au tannage végétal chez Cos, et du polyuréthane plus durable chez Zara). Toutes ces démarches sont positives, mais je ne pense pas qu’une simple utilisation de coton bio doit être saluée. Même si je comprends l’objectif : encourager les marques à aller plus loin. En fait, on mesure là tous les efforts qu’il reste à fournir aux marques pour être véritablement responsables.

En bref, je trouve l’initiative des Galeries très positive, à la fois car elle sensibilise le grand public et les marques dans leur ensemble. Le bémol : je trouve parfois les critères insuffisants. J’ai notamment l’impression que le critère social est sous-représenté. Ça va être très intéressant de suivre comment le Groupe va continuer sur sa lancée, et notamment de voir si les critères de commercialisation aux Galeries évoluent. Ils ont prévu une mise à jour annuelle de leur démarche pour tenir compte de l’évolution des meilleures pratiques notamment, affaire à suivre donc !

Je vous invite à poursuivre la lecture avec ce super article de Mademoiselle Coccinelle sur l’initiative qui a notamment sélectionné de jolies marques qui sont aux Galeries de Montpellier, et la vidéo haul responsable de Coline qui présente plusieurs produits Go for good !

___

Maintenant je suis trop trop curieuse de savoir ce que vous pensez de cette démarche !  N’hésitez pas à partager vos avis en commentaire ! Petite photo bonus 😉 

 

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply inmycocoonut 30 septembre 2018 at 18:10

    Grâce à toi, je m’oriente uniquement vers des boutiques plus éthiques. Je ne supporte plus de fermer les yeux. Mais j’ai cette appréhension de la part de marques qui pourraient profiter de la tendance, en trouver encore et toujours des failles pour prétendre être éthiques sans l’être. Je suis constamment méfiante, donc j’ai du mal à croire que ces grosses marques soient prêtes à sacrifier leurs coûts de production pour favoriser ce qu’ils ont depuis toujours, contaminer. En revanche, l’initiative est de taille et permettra à plus de personnes d’ouvrir les yeux 🙂
    Merci beaucoup pour ce partage !

    • Reply Manon 3 octobre 2018 at 07:37

      Merci pour ton message, tu as raison d’être attentive, il faut se fier au factuel et non pas à la communication. Pour ça c’est pas mal d’aller voir leurs rapports RSE, avec le bilan de leurs actions. 🙂

  • Reply Bello 30 septembre 2018 at 18:31

    Bonjour la demarche est intéressante mais elle met en avant des marques très importantes qui ont déjà des budgets consequents pour se faire médiatiser. J’ aurai préféré qu’elle mette en avant des marque ayant une demarche globalement éthique pour les aider à se développer. Ma crainte et qu’a terme des marques moyennement éthiques écrase des marques étant réellement convaincu par la nécessité de produire et consommer différemment. Est ce qu’acheter un produit éthique à une marque qui ne l’est pas est un acte éthique ? Bonne soirée

  • Reply Miculibio 2 octobre 2018 at 07:13

    Salut! Il est très bon que les grandes chaînes s’engagent dans une mode éco-responsable. Les gens qui travaillent dans le secteur de la mode sont de plus en plus conscientes qu’ils doivent changer leur façon de faire la mode. Mais la meilleure chose à faire est de réduire la consommation ou d’acheter de l’occasion.

    • Reply Manon 3 octobre 2018 at 07:35

      totalement d’accord ! merci

  • Reply CHRISTINE 9 octobre 2018 at 11:58

    Je suis allée y faire un tour lundi dernier par curiosité (j’ai moi même une boutique de mode éthique ).
    En effet, il y a beaucoup de communication : des grandes banderoles, des vitrines dédiées à cette opération , du marquage au sol …
    Cependant j’ai trouvé l’espace goforgood un peu tristounet (!), l’impression qu’ il était franchement remisé dans un coin : offre très réduite, pas de clients, les vendeuses un peu désoeuvrées , cela en plein milieu de l’après midi alors que le reste du magasin était rempli de clients … Donc je suis curieuse de connaître le bilan de l’opération ! A part des personnes déjà intéressées par le sujet, qui s’est déplacé ?
    Concernant les différents produits éparpillés dans le magasin et bénéficiant de l’étiquette Goforgood , cela me perturbe aussi de les voir à côté d’autres articles de la même marque qui ne sont pas éthiques du tout …

  • Laisser un commentaire