GUIDE PRATIQUE

Les 12 labels de la mode responsable

30 août 2015
Labels-ekyog copy

Toi, oui toi ! Je sais que tu t’es déjà demandé quel message pouvait bien te lancer ton t-shirt avec ce drôle de logo sur l’étiquette. Certes, tu as fini par la couper. Mais si elle ne te gratte plus pour te rappeler sa présence, je sais qu’au fond de toi, cette question te hante : « Et si j’étais passé à côté de quelque chose ? » Voici un déchiffrage de ces mystérieux petits symboles.

 

1. GOTS (Global Organic Textile Standard) – environnement et social –

Label-GOTSC’est la référence mondiale des textiles biologiques. Si vous lisez sur l’étiquette la mention GOTS « biologique », c’est que le produit contient au moins 95 % de fibres biologiques certifiées, si c’est noté « composé de fibres biologiques », au moins 70 %. Il garantit, lors de la fabrication, l’absence de produits chimiques tels que le chlorophénol, les OGM, les métaux lourds etc.

Les critères sociaux sont aussi pris en compte (respect des droits des salariés, liberté syndicale, pas de travail des enfants, pas de travail forcé, sécurité du travail, salaires décents, etc.) définis par les conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT).

Marques : Ekyog, People Tree…

 

2. OEKO-TEX

Il existe 4 certifications OEKO-TEX.

  • OEKO-TEX 100 – environnement –

Label-EKOTEX100-2

Ce label, très répandu, garantit l’absence dans les vêtements de substances dangereuses pour la santé et la peau du consommateur (métaux lourds, pesticides, phtalates, benzène, colorants allergisants…). Les vêtements certifiés portent la mention « Confiance textile ».

Marques : Juste (la révolution textile), Les 3 Suisses, Cyrillus, Chantelle, Petit Bateau, Monoprix…

 

  • OEKO-TEX 1000 – environnement et social –

Label-EKOTEX1000

Comme l’OEKO-TEX 100plus, ce référentiel prend en compte des critères environnementaux et sociaux, mais pour l’ensemble de la chaîne textile (matières premières et production). L’usage de produits chimiques est limité voire interdit, tout comme certaines technologies, et le label garantit les économies d’eau.

La production respecte les conventions de l’Organisation internationale du travail (pas de travail forcé, sécurité, liberté syndicale…).

Ce label a été remplacé en 2013 par le label STeP (Sustainable Textile Production).

 

  • OEKO-TEX 100 plus – environnement et social –

Label-EKOTEX1000

Les produits sont certifiés Oeko-Tex 100plus s’ils répondent à la fois aux critères de l’Oeko-Tex 100 et de l’Oeko-Tex 1000. Il certifie l’absence de substances dangereuses pour la santé, mais aussi le respect de l’environnement.

De bonnes conditions sociales lors de la production sont aussi garanties. C’est le produit fini qui est testé et non pas la fabrication des matières premières.

Ce label est progressivement remplacé par « Made in Green ».

 

  • MADE IN GREEN – environnement et social –

Label-MadeInGreen

Oeko-Tex a également créé un label, Made in Green, qui permet de tracer le produit certifié : le ou les pays dans lequel il a été fabriqué, les différentes étapes de production… Il tient compte de critères environnementaux, comme l’OEKO-TEX 100, mais aussi sociaux (conditions de travail).

Sur le moteur de recherche du site, vous pouvez rentrer un code (un nombre), l’ID Product, présent sur le vêtement, ou scanner le QR Code qui s’y trouve aussi.

 

3. ECOCERT – environnement et social –

Label-ECOCERT

Ce label français certifie les textiles biologiques. Il est progressivement remplacé par le label international GOTS et a adopté ses deux niveaux de certification : au moins 70% de fibres issues de l’agriculture biologique.

Il garantit les mêmes critères environnementaux (absence de produits chimiques) et sociaux (respect des droits des salariés, sécurité du travail…)

 

 

 

4. EKO – environnement –

Label-EKO-2

Comme Ecocert, il est en train de disparaître au profit du Global Organic Textile Standard (GOTS) et a adopté ses critères : au moins 95% des fibres de textile d’origine biologique et un respect de l’environnement.

 

 

 

 

 

 

5. MAX HAVELAAR – environnement et social –

Label-MaxHavelaar

Le fameux label du commerce équitable n’est pas seulement apposé aux barres de chocolat et autres produits alimentaires. Il garantit aussi la fabrication de coton selon des standards commerciaux équitables pour les pays producteurs. Le respect des conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT) est également certifié.

Le label répond aussi à des critères environnementaux, néanmoins limités : les OGM sont proscrits, mais pas les pesticides (sur leur site on peut lire qu’ils admettent un « usage raisonné »). Le label garantit la formation des producteurs aux pratiques environnementales, qui sont encouragés à se tourner peu à peu vers l’agriculture biologique.

Marques : La Redoute, Armor Lux…

 

 

 

6. BIORE – environnement et social –

Label-bioRe

Comme le label Max Havelaar, il certifie la matière première du coton, mais offre des garanties étendues. Le label indique une production issue de l’agriculture biologique.

Au niveau environnemental, il certifie l’absence de produits chimiques pour la teinture et un traitement des eaux usées avant leur rejet dans la nature.

Tout comme Max Havelaar, il garantit de bonnes conditions de travail (pas de travail des enfants, sécurité du travail, salaires minimaux…).

Comme pour Made in Green, il est possible de tracer le produit sur le site du label en utilisant le moteur de recherche. Vous pouvez même cliquer sur « numéro aléatoire » pour tester, c’est impressionnant, on tombe carrément sur la photo de la personne qui a cousu le vêtement !

Marque : Monoprix….

 

 

 

7. BIO EQUITABLE – environnement et social –

Label-BIOEQUITABLE

Comme Max Havelaar et BioRe, ce label concerne le coton. Il garantit une production biologique de la matière première.

Le label répond aussi à des critères sociaux : ceux prévus par le référentiel ESR créé par Ecocert (prix minima, accompagnement des producteurs, engagements en faveur du progrès social et environnemental).

 

 

 

 

8. ECOLABEL EUROPÉEN – environnement –

Label-ECOLABEL

Ce label européen est un peu différent des autres : il n’évalue pas la composition ni l’origine du produit, mais son impact environnemental tout au long de sa durée de vie : extraction des matières premières, fabrication, distribution, et même recyclage ou élimination après usage.

Soit 40 critères, qui vont de la limitation de l’usage de produits dangereux pour la santé (plomb, allergènes…) et l’environnement (résidus de pesticides…) à la réduction de la pollution de l’air et de l’eau (utilisation d’additifs biodégradables…).

 

 

 

9. NATURLEDER – environnement et social –

Label-Naturleder

C’est le label européen pour le cuir. Il répond d’abord à des critères environnementaux. La conservation des peaux se fait par le froid et avec du sel, sans agents chimiques. Le tannage à base de chrome, très controversé, ainsi qu’avec d’autres polluants, est interdit. Seuls sont autorisés les produits végétaux et ceux avec de l’aluminium, du zirkonium ou du titane. Les colorants contenant des métaux lourds sont interdits. Les peaux doivent être celles d’animaux élevés d’abord pour leur viande. Le label tient aussi compte de critères sociaux (respect des droits des salariés, liberté syndicale, pas de travail des enfants, sécurité du travail, salaires décents, etc.).

 

 

10. NATURTEXTIL – environnement et social –

Label-Naturtextil

Les vêtements labellisés ont au moins 95% de leurs fibres issues de l’agriculture biologique ou en conversion. Ce qui le rend différent des autres labels « bio », c’est qu’il est aussi attentif au processus de transformation. Certains substances chimiques sont interdites (chlore, métaux lourds, nickel, chrome…).

Le label répond aussi à des critères sociaux répondant aux conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT) (respect des droits des salariés, liberté syndicale, pas de travail des enfants, sécurité du travail, salaires décents, etc.)

Marques : souvent les textiles vendus en France sur les sites marchands de produits bio.

 

11. SOIL ASSOCIATION ORGANIC

Label-SoilAssociation

Plus important label bio au Royaume-Uni, il concerne le textile mais aussi d’autres domaines (nourriture, beauté…). L’association a cofondé la structure créatrice du label GOTS. Elle en a adopté le référentiel : au moins 70 % de fibres biologiques certifiées, absence du substances nocives…

Les critères sociaux définis par GOTS et basés sur les conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT), sont aussi pris en compte.

Marques : People Tree…

 

 

 

12. ORIGINE FRANCE GARANTIE

Label-OrigineFranceGarantie

Ce label est une véritable garantie contre le « faux » made in France. Il certifie d’abord que les activités qui donnent au produit ses caractéristiques principales ont toutes lieu en France, autrement dit, la totalité de la confection (coupe, montage, finition). C’est le gage d’une préservation de l’emploi mais aussi du respect de normes sociales, environnementales et sanitaires. Second critère : au moins 50% du coût de production de l’objet doit être d’origine française.

Marque : 1083 (jeans)…

 

 

 

Voilà, vous savez tout. Attention, l’étiquette n’affiche pas forcément le logo du label. La certification est parfois simplement précisée par une phrase, du type : « Nous exigeons que les teintures respectent le standard OEKO-TEX ou GOTS », comme vous pouvez le voir sur la photo de l’article (c’est un de mes t-shirts Ekyog). C’est étrange car il me semble que le logo doit bel et bien apparaître sur le produit… Si vous avez des infos là-dessus, n’hésitez pas !

Pour cet article je me suis aidée des différents sites des labels mais aussi d’un autre site que j’aime beaucoup : Mes courses pour la planète. Si vous cherchez des informations pratiques sur la consommation responsable, il y a des chances pour que vous les trouviez en quelques clics sur ce portail web.

J’espère que tout ça vous aura été utile, à très vite !

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Opportune 10 décembre 2015 at 10:57

    Bonjour,

    Je suis tombée sur ton blog par hasard, et le peu que j’en ai vu me plait beaucoup !

    Une précision pour Oeko-tex, il me semble qu’ils ont abandonné le Oekotex 1000 et qu’ils ont mis en place le label STEP, plus ciblé sur les entreprises que sur les produits.

    Bonne continuation !!

    • Reply Manon 10 décembre 2015 at 11:34

      Bonjour, oui, tout à fait ! J’ai appris ça lundi au colloque « Changer la mode pour le climat ». Du coup je corrige 🙂 Merci

  • Reply pp 30 janvier 2016 at 14:52

    Bonjour très interessant ! Serait il possible que vous mettiez vos informations sous forme de tableau ? La comparaison des labels serait plus simple ! 🙂

  • Laisser un commentaire