CRÉATEURS

Atode, le luxe au prix juste

20 septembre 2016
mode-ethique-atode-une

Voici un nouveau post « interview de créateurs », ça faisait longtemps ! Cette fois-ici on va parler coupes minimalistes et belles matières, avec la jeune marque Atode. Vestes de smoking, robes droites et gilets en laine flanelle, chemises et tops en soie lavée… Depuis un an, la marque propose tous les 3 mois une collection de 10 modèles fabriqués à Marseille en éditions très limitées, avec des matières luxueuses.

Alors c’est sûr, les prix s’en ressentent (comptez 250 € pour une veste, 200 € pour une robe, 170 € pour un gilet ou une chemise). Des prix comparables à ceux de Maje ou Sandro, mais là, vous savez où va votre argent… Caroline Zalesky, la fondatrice de la marque, veut des prix justes et justifiés. Elle pratique une marge de 2,5 sur chaque produit, quand celle de nombreuses marques se situe entre 5 et 20. L’idée : vendre en direct pour ne plus avoir d’intermédiaires et permettre ainsi aux consommateurs de payer une seule fois la marge. La créatrice pousse la transparence jusqu’à dévoiler ses coûts de revient.

atode-2

En bref, une philosophie du « consommer moins mais mieux« , avec une fabrication éthique, un prix juste à la fois pour le consommateur et pour pérennité de la marque, et une garde-robe à porter du matin au soir.

Si la marque vous plaît, sachez qu’Atode a lancé depuis quelques jours une campagne de crowdfunding pour l’aider à financer la production (elle avait déjà récolté 11 405 € il y a deux ans). Vous pouvez participer en pré-commandant les modèles automne-hiver ou en profitant d’autres contreparties. Le lien de la campagne est ici, avec une vidéo de présentation. Pour voir les modèles, vous avez aussi le lookbook. Je vous laisse avec cette petite interview de la créatrice, Caroline Zalesky !

 

portait-caroline_zalesky

1. Comment se déroule le processus de création et de fabrication ? 

Le design des vêtements est réalisé à Marseille par mes soins. Je dessine et choisis les tissus. Mon objectif est de faire des vêtements faciles à mettre, qui soient chics et minimalistes : des intemporels que l’on gardera dans sa garde-robe. La partie patronage, prototype et fabrication est aussi réalisée à Marseille. Je travaille avec deux ateliers soit trois personnes. La fabrication est réalisée à la main. Chaque pièce est conçue en 4 tailles, avec 6 pièces de chaque. Ce qui veut dire que chaque modèle existe en 24 exemplaires dans le monde !

2. D’où viennent les matières premières ?

Elles sont uniquement naturelles et viennent des plus luxueuses manufactures européennes. Ma soie vient de Lyon (bassin historique de la soie), la laine d’Italie, et pour les cotons c’est Italie, Chine ou Suisse.

3. Comment fixes-tu les prix ? 

Je me base sur une marge de 2,5. C’est-à-dire qu’après avoir calculé le prix de revient du produit HT, je multiplie ce prix par 2,5 et j’ajoute la TVA. Dans le secteur de la mode où les marges varient entre 5 et 20 pour certaines marques, mon objectif était de n’avoir plus d’intermédiaires pour pouvoir gérer mes prix. Un prix juste et justifié pour la qualité des produits, du luxe accessible.

4. Es-tu attachée à la mode éthique ?

J’y suis très attachée car je pense que c’est l’avenir de notre consommation. A trop acheter, nous achetons mal et provoquons des conditions de travail déplorables dans les pays du Tiers monde. Une mode éthique, c’est une mode où le vêtement reprend tout son sens. Beau mais utile, dans une matière « naturelle » et fabriqué dans de bonnes conditions. Faire fabriquer en France est important pour moi, car je fais travailler l’économie de ma ville, et je garde les richesses en France. En matière de shopping, j’avoue que je ne porte plus que mes vêtements, que j’accessoirise le plus possible pour les porter du lundi au dimanche.

 

Où trouver Atode ?

Sur le web : e-shop // Dans sa boutique d’Aix-en-Provence (18 rue Courteissade)

 

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire