Beauté Shopping

6 découvertes

22 avril 2017
copyright-Découvertes-mode-ethique-6

C’est le premier article de ce type sur le blog ! J’ai reçu pas mal de choses à tester ces derniers mois et je manque de temps pour dédier un article à chaque produit. Ce genre de format un peu « fourre tout » est bien pratique… Et c’est un type d’articles que j’apprécie sur les blogs !

 

PROTÈGE-SLIP LAVABLE DANS MA CULOTTE • 15 €

copyright-Découvertes-mode-ethique-1

L

Le premier produit est un protège-slip lavable. Il est fabriqué en France, sans produits toxiques, comme tous les produits de la marque : tampons, serviettes périodiques (pour le jour ou la nuit) et coupes menstruelles. Toutes les serviettes sont en coton bio. C’était la première fois que je testais les protections lavables ! Côté esthétique on est bon : les motifs sont très réussis ! J’ai choisi le plus petit format, le protège-slip, à utiliser pour les pertes ou en complément d’une coupe menstruelle. Comme vous le voyez sur les photos, il a des boutons pressions qui permettent de régler la largeur. C’est la partie violette qui est en contact avec la peau.

Bon, j’avoue avoir été un peu déçue par l’utilisation, et pour une seule raison : le confort. Le protège-slip a tendance à bouger au cours de la journée et ce n’est pas très agréable… Je l’ai pourtant réglé sur la plus petite largeur. Je l’ai testé sur des jeans (assez serrés) et sur des pantalons plus larges. Et même quand je le mets bien au début, je sens les boutons pressions (ceux qui ne sont pas attachés). C’est dommage car je sais bien que l’utilisation de serviettes est une catastrophe pour l’environnement, et aussi pour la santé si on utilise des serviettes « conventionnelles ». Et je trouve qu’en complément d’une coupe menstruelle, cela reste faisable au niveau du lavage des protections.

Un petit mot sur le lavage justement : j’avoue être réticente à tester les protections plus grandes, pour les règles de nuit notamment : je ne me vois pas les laver (et pré-laver), par manque de temps et aussi, il faut bien l’avouer, d’envie. Si je n’utilise pas de coupe menstruelle, je vais pour le moment vers des protections sans produits chimiques, vendus en magasins bios (et pas si chères que ça !). Mais je n’ai pas testé les protections lavables plus grandes donc si jamais vous avez une expérience à partager, c’est avec plaisir.

 

SHAMPOING ET APRÈS-SHAMPOING ÉCLAT & SOUPLESSE LAVERA • 5,50 € chacun

copyright-Découvertes-mode-ethique-5

Je suis toujours dans ma quête du shampoing parfait pour mes cheveux secs… J’avais déjà testé un shampoing et un démêlant Lavera, et j’avais été plutôt satisfaite. J’ai fini ces produits et mon avis est plutôt positif. Mes cheveux sont en effet plus souples et plus brillants. Ils sont moins secs mais pas non plus super nourris, même si ce n’est pas la promesse de la gamme. Et je ne suis pas convaincue par l’odeur, qui fait « chimique ». Mais bon ça ne reste pas sur les cheveux alors personnellement ça ne me dérange pas trop, je trouve ça juste ce choix étonnant de la part d’une marque bio. Ce que j’aime bien avec Lavera par contre, c’est qu’on a l’impression d’avoir les cheveux bien lavés, contrairement à beaucoup d’autres shampoings bio qui demandent 5 lavages avant d’avoir cette sensation… Le rapport qualité-prix est donc top !

 

SERVIETTE CHEVEUXLES TENDANCES D’EMMA • 20 €

copyright-Découvertes-mode-ethique-8

Bon ce n’est pas vraiment une découverte car je lorgnais sur cette serviette en bambou (matière 4 fois plus absorbante que le coton) depuis longtemps. J’ai profité d’une promo chez Mademoiselle Bio pour l’acheter. Depuis 1 ou 2 ans j’utilise des serviettes absorbante pour éviter de trop frictionner les boucles de mes cheveux, afin qu’elles restent définies. Jusqu’à présent j’utilisais des petites choses pas du tout écolos : des petites serviettes en microfibre (donc avec plein de polyester) de chez Décathlon. Verdict de l’alternative éthique : la serviette est toute douce (ça change des Décathlon !), la couleur naturelle (ça change des Décathlon, bis), et bien absorbante. Par contre le côté de la serviette qu’on enroule a tendance à s’enlever de son attache si on le serre pas assez fort. Dernier détail : la fabrication française. Je recommande !

 

CRAYONS À LÈVRESAVRIL • 4€

copyright-Découvertes-mode-ethique-6

C’est le e-shop de produits naturels Nuoo qui m’a envoyé ces produits. Des rouges à lèvres bio et à 4€, mmm… J’étais un peu sceptique. Je n’avais jamais testé les cosmétiques de la marque Avril (juste un shampoing qui ne m’avait pas enthousiasmé), et en fait c’est une très bonne surprise ! Déjà, j’ai été contente de voir que ces crayons à lèvres sont fabriqués en France. Ils sont bios certifiés Ecocert. Seulement 42% du total des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique mais peut-on demander plus pour ce prix… et tous les ingrédients sont d’origine naturelle. Attention, ils ne sont pas vegan (il y a notamment de la cire d’abeilles) mais ils ne sont pas testés sur les animaux.

J’ai testé les teintes bois de rose et rose délicat : je voulais tester le rose sur moi. La couleur la plus claire ne va finalement pas à mon teint donc je la mélange à l’autre. La tenue est top, ainsi que la pigmentation. J’aime beaucoup le résultat mat. Quant au format crayon je le trouve très pratique. Bref, pour ce prix, je vous les recommande !

 

MASCARA VOLUMEDR. HAUSCHKA • 22 €

copyright-Découvertes-mode-ethique-4

Il s’agit d’une autre découverte, vendue sur le e-shop de Nuoo. Sur le papier, on est bien : c’est un mascara 100% bio (certifié NATRUE), qui ne contient ni huiles minérales, ni sulfate ni parabènes, et il est non testé sur les animaux. Il est notamment composé d’extrait de pépins de coings, de la poudre de soie, de la cire d’abeilles et de jojoba et d’huiles essentielles. Mais j’ai été déçue : il sépare et allonge certes très bien les cils, mais je n’ai pas vu l’effet volume ! Si vous aimez les mascaras discrets il devrait vous plaire, mais ce n’est pas ce que je recherche.

 

LIVRELES ANIMAUX NE SONT PAS COMESTIBLES, DE MARTIN PAGE • 18,50 €

copyright-Découvertes-mode-ethique-7

« Le véritable test moral de l’humanité (…), ce sont les relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux ». Milan Kundera

Je n’ai pas encore fini ce livre publié chez Robert Laffont mais je voulais vous en parler tout de même brièvement. Martin Page est un écrivain français de 42 ans. Il raconte son parcours vers le véganisme. Petite précision : je ne suis pas végane (je mange juste très peu de viande…), mais cet envoi tombait à point car j’ai de plus en plus de mal à « manger des animaux » depuis quelques années. Ça me travaille car je suis d’accord avec le présupposé du véganisme : l’être humain ne doit pas asservir et tuer les animaux pour manger, se vêtir ou se divertir. Je ne ferai pas de critique du livre car je ne l’ai pas fini, mais j’ai déjà un conseil aux véganes et même aux végétariens : si des personnes ne comprennent pas vos convictions, offrez leur ce livre, il me semble que c’est un bon moyen de faire réfléchir à la place des animaux dans notre société. D’autant que l’auteur informe également sur la nutrition, balayant au passage les idées reçues.

• • •

Tous les produits m’ont été envoyés gratuitement pour « test », sauf la serviette pour cheveux.

Avez-vous l’un de ces produits ? N’hésitez pas à donner votre avis à votre tour !

 

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply fleurflowersandtea 22 avril 2017 at 19:51

    Bonjour Manon, je ne sais pas si tu as essayé le Douceur de Miel de Ballot Flurin, pour moi c’est vraiment l’un des meilleurs shampoings pour les cheveux secs. Après il a aussi un peu le côté impression « cheveux pas lavés » mais il mousse quand même bien 🙂

  • Reply Marinette 24 avril 2017 at 15:14

    J’avais achété un protège slip de la marque Plim, qui ressemble beaucoup à ce que tu montres. Comme toi, j’ai trouvé que ça bougeait pas mal : plus précisément, je trouve que ça glisse vers l’arrière (je fais du vélo, ça ne doit pas arranger).
    J’ai donné une deuxième chance aux protections lavables en commandant un pack de serviettes de la marque Imse Imse : 3X moins chères, elles sont parfaitement absorbantes et ne bougent pas d’un poil ! Personnellement j’en suis ravie (autant qu’on peut l’être pour des serviettes quoi).
    Et pour le lavage je prélave quand j’ai le temps mais pas systématiquement – du coup elles sont évidemment tachées mais bon…
    Pour info je les ai achetées sur le site La Ferme des Peupliers : http://bit.ly/2p9V4Lg
    Je vais me reprendre des protège slips parce qu’elles sont assez grandes par contre.

  • Reply Florence 26 avril 2017 at 20:00

    Bonjour, je consulte régulièrement ton blog qui apporte beaucoup d’info très précieuse. Je ne commente jamais mais là je me permets de transmettre mon expérience pour les protections lavables. Comme toi je ne suis pas fan des protèges slip qui bougent +++ (mais je vais peut être essayer les « lmse lmse »). Par contre je suis conquise par les grands formats pour la nuit justement (je n’aime pas mettre ma cup toute la nuit). En fait le matin je mets ma protection à tremper dans une bassine avec de l’eau tiède (trop froid ça fixe et trop chaud ça cuit!), le sang se dilue dans l’eau très rapidement. Il n’y a plus qu’à rincer vite fait la protection et la laisser sécher en attendant de la passer à la machine. Aucune trace, aucune odeur. C’est nickel!
    Merci Manon pour tout.
    Florence.

  • Laisser un commentaire